Mahô Shôjo Lyrical Nanoha StrikerS - C'est parti pour une nouvelle saison !

Publié le par Gen'Seirin' Kokoro

Ça faisait un moment que j’avais envie d’aborder le thème Nanoha à nouveau : après le plaisir que m’ont procuré les deux premières saisons, je ne pouvais m’attendre qu’à quelque chose d’énormissime de la part de cette troisième, d’autant plus lorsque que j’ai appris que nos héroïnes prenaient quelques années qui sont loin d’être de trop !

 

Je disais précédemment que Nanoha avait un air de Card Captor Sakura. Eh bien force est de constater que cette troisième saison s’envole complètement : ce n’est plus du Sakura, d’ailleurs ce n’est plus comparable à quoi que ce soit : c’est tout simplement du pur Nanoha !

 

 

 

Je m’attendais à quelque chose d’explosif, et je n’ai pas été déçu : que ce soit au niveau de l’opening ou du premier épisode, on a droit à de l’action a gogo, des explosions et un panel de personnages largement alourdi ! On pourrait se dire qu’un tel méli-mélo de personnages ne peut que nous embrouiller, mais les nouveaux arrivants sont tout aussi attachants que notre bonne vieille Nanoha ou d’autres arrivés plus tard comme Signum et Hayate. Un casting de choix, et des personnages qui nous réservent sûrement bien des surprises : ils n’en restent pas moins soignés et développés, et même si le petit côté naïf de la série est toujours omniprésent, ça n’en reste pas moins un pur régal. Même si ces premiers épisodes n’ont pas encore révélé toute leur palette de personnages multicolores, on peut déjà s’attendre à du gros et des duels comme on les aime : le scénario ne laisse pour l’instant pas vraiment de place aux combats entre personnages (la menace est plutôt mécanique dans cette saison), mais je pense pouvoir affirmer sans problème que l’histoire évoluera peu à peu et que tout ça viendra un jour ou l’autre, comme dans les précédentes saisons de la série.

 

 

Comme on pouvait s’y attendre, les premiers épisodes ne sont pas tous aussi rythmés que le premier, la série a toujours fait la part des choses et nous faisant patienter plusieurs épisodes pour nous offrir brusquement un combat à couper le souffle. Et puis quand on sait que la saison se développera sur 26 épisodes au lieu de 13, rien d’alarmant, j’ai déjà vu quelques extraits alléchants sur le net !

 

 

 

Que les fans de Nanoha et de Fate se rassurent : nos magical girls préférées n’ont pas pour autant disparu des écrans, et on les retrouve bel et bien en jeunes femmes mûres, et plutôt bien gradées dans le bureau d’administration du temps et de l’espace qui plus est. Elles assurent leur rôle d’éducatrices auprès des nouvelles recrues et participent pleinement au travail du bureau. Le premier épisode  nous dévoile une Nanoha charismatique, les plans de demi-visage et les zones d’ombre marchent à merveille, sans compter le très bon doublage de la seiyuu qui a ajouté un agréable ton mature à la voix de la magicienne. L’action semble pourtant portée sur les nouvelles recrues, même si Nanoha, Fate, Hayate et compagnie tiennent toujours une place importante au sein de l’histoire. Fini les gamines naïves en quête d’identité, nos héroïnes sont mûres et affirmées. Il faut savoir passer la main à la nouvelle génération, surtout que dans notre cas elle a beaucoup de potentiel. Comme dirait l’autre : place aux jeunes ! (mais pas trop quand même hein !)

 

 

 

Le background a pris une bonne dose de cohérence au passage : le premier épisode nous fait découvrir Midchilda, un univers futuriste qui avait été plusieurs fois évoqué dans les précédentes saisons. Se retrouver dans des villes en ruines avec une technologie surévoluée, ça change un peu de la paisible petite ville de Nanoha dans les deux premières saisons. Le dépaysement est garanti, ça fait plaisir de voir une autre civilisation évoluée alors que dans les deux autres saisons on se contentait de nous envoyer sur des planètes désertes sans grand intérêt. Du coup, ça devient beaucoup plus facile de gober l’histoire du bureau d’administration du temps et de l’espace, et le background passe beaucoup mieux. Au niveau du scénario, on n’apprend pas grand-chose dans ces premiers épisodes, en 26 épisodes l’histoire prend le temps de se développer alors que dans les deux précédentes saisons on plongeait d’un coup dans le vif du sujet (j’ai toujours le souvenir du premier combat de la saison 2, y’a pas mieux en matière de démarrage). On rencontre donc pas mal de nouveaux personnages qui passent des tests d’admission, et on apprend que la ville subit de plus en plus d’attaques de robots (une nouvelle forme de Lost Logia ?). Bref, on en apprendra plus sur l’origine de ces tas de ferraille et la cause de leurs attaques par la suite (et quelque chose me dit que la loli aux cheveux mauves dans l’opening y est pour quelque chose !).

 

 

 

Au niveau de l’animation, c’est toujours aussi impeccable, c’est même meilleur que les deux précédentes saisons. Mais bon, on est en 2007 après tout, et toute série récente se doit d’avoir une animation de qualité. Le charadesign est peut-être aussi légèrement amélioré, les plans maladroits sont mis de côté pour adopter une réalisation un peu plus maîtrisée, j’espère juste que le niveau restera le même durant toute la saison. Ça reste quand même loin du chef d’œuvre de l’animation : disons que ça permet à la série de se développer librement et sans contrainte tout en nous immergeant aux maximum dans l’action. De toute façon ça n’a jamais vraiment été le problème des deux autres saisons… L’opening est nettement inférieur aux génériques des deux premières saisons, mais il n’en reste pas moins excellent. Le premier misait tout sur ce petit côté mélancolique qui ne laisse pas de marbre, le deuxième était incroyablement immersif, celui-ci mise tout sur l’action et les explosions à gogo, on aurait aimé voir un peu plus de transformation mais ça reste du tout bon, ça a le mérite de me mettre dans l’ambiance exactement comme il faut pour que je passe un bon épisode, c’est l’essentiel. Et puis peut-être que je changerai d’avis par la suite, bien souvent lorsque je vois un opening inoubliable la première fois il ne m’inspire pas grand-chose, wait & see….

 

  

 

On a aussi droit à un bon nombre de nouveaux morceaux musicaux et  c’est loin d’être de trop : après deux saisons avec quasiment le même OST, c’est agréable de découvrir de nouveaux morceaux tout aussi réussis que les premiers, qu’on retrouve aussi d’ailleurs par moment. Bref, l’esprit Nanoha est toujours là, il est même multiplié au centuple et ce n’est pas pour me déplaire ! Le single de l’opening est aussi très bon, j’aime surtout Heart-shaped chant, la musique est incroyablement prenante, ça me rappelle le bon vieux premier opening mélangé avec une bonne dose du second, j’espère qu’on retrouvera la musique en insert-song dans la série, y’a vraiment du potentiel dans les notes. Dire qu’avant je n’écoutais pas les autres musiques des single… L’ending est dans le même ton que les précédents, même rythme et même façon de faire, à part peut-être les violons qui apportent un plus, c’est d’ailleurs pour ça que je préfère ce générique aux deux précédents, j’ai l’impression de retrouver la même musique, mais avec une petite dose de maturité en plus, et c’est loin d’être désagréable.

 

 

 

Une troisième saison qui démarre sur les chapeaux de roue, on en prend plein les mirettes avec un premier épisode très mouvementé, par contre on dirait qu’il va falloir attendre que tout s’installe avant d’entrer dans une histoire digne de ce nom, même si le premier épisode reste excellent la suite est beaucoup plus calme, et niveau scénario ça ne commence pas fort. Je regarde ça de très près donc, et j’attends la suite avec impatience, si c’est aussi bon que les saisons précédentes, ça risque de devenir très intéressant ! Raging Heart, SET UP !

Publié dans Japanimation

Commenter cet article

Gen'Seirin' Kokoro 17/08/2007 15:28

ça fait plaisir de voir des visiteurs habitués du blog, merci pour tes commentaires :)Le seul problème avec cette nouvelle saison, c'est que le scénario prend vraiment son temps. C'est donc moins intense que les deux premières saisons à mon goût, mais ça reste dans la tradition des Nanoha, et ça se regarde sans problème.

Cpt_Dator 16/08/2007 01:08

Téléchargé par erreur, j'ai reconnu l'héroine que j'avais vu sur la première version de Foret-primordiale il y a fort longtemps dans la saison 2. J'ai réussi à suporter l'overdose de magical girl du début de la première saison, et j'ai découvert que cette série prenait tout son sens lors de l'apparition de tous les éléements de sciences fiction, de psychologie des porsonnage, et des scènarios finalement en béton armé. C'est avec un vrai plaisir que je plonge dans la saison 3 (ca fait quand meme plus sérieux et moins magical girl maintenant, pas plus mal à mon gout)

Gen'Seirin' Kokoro 07/07/2007 15:46

Donc on en revient à mon raisonnement : tout le monde achète ce dont il a besoin, même ton pote qui gaspille sans arrêt son argent couvre d'une manière ou d'une autre un besoin, peut-être que dans ce cas là il n'est pas simplement matériel mas psychologique :)C'est étonnant de voir que tu répond à mes commentaires lassés sur ton blog sur le mien, c'est peut-être trop prétentieux de laisser des commentaires sur son propre blog... Je devrais peut-être prendre exemple sur toi, le problème c'est qu'après plus aucune discussion n'est envisageable à propos du contenu de l'article ^^'

clive 05/07/2007 20:31

xD c'est un retour en grande pompe que t'as fait la j'adore tes commentaires ^^>> pour répondre à ta question quand je parlais de ceux dont j'ai "besoin" c'est ce dont j'ai besoin pour me sentir bien.  je voulais dire par la que je ne me sent pas obligé d'acheté ce avec quoi on me bourrine le crane dans les médias et n'achéte qu'aprés mur reflexion ( sous, utilité) etc.. j'ai un pote qui est mon exact contraire il es incapable de garder ses sous. c'est le roi de la broutille.

Gen'Seirin' Kokoro 04/07/2007 18:36

Hum ne te fie pas aux apparences, rien que pour les combats Nanoha est une série qui vaut le coup d'oeil, c'est vraiment différent des magical girl classiques très cucu ;)