ARGH ! Another Anime Harem !

Publié le par Gen'Seirin' Kokoro

Encore une mode qui se répand comme une traînée de poudre sur notre belle blogosphère ! Après avoir vu les harems divers et variés de bloggeurs masculins comme féminins, j'ai pris mon courage à deux mains pour concocter le mien !

Les personnages qui m'ont influencés étant assez variés, comme IcingSugar j'ai pris la liberté de ne pas me limiter aux personnages d'animés, le choix en fut d'autant plus difficile. Ma palette de personnages féminins favoris étant déjà très large en terme d'animé (encore un effet secondaire de mon côté fanboyesque qui reprend vite le dessus lorsqu'il en a l'occasion...). La compétition fut rude et les sélections intransigeantes, les participantes se sont à maintes reprises crêpé le chignon (dont certaines pour essayer de s'enfuir, allez savoir pourquoi), mais après de longues heures de réflexion acharnée et de tri minutieux, voilà donc ce que j'obtiens. Notez que je ne me base pas uniquement sur le physique de ces dames mais aussi sur leur personnalité :



Tadaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !!!!!!!!!!!!!! <3
(cliquez ~desu pour voir en taille réelle)


Maintenant place aux choses sérieuses, place aux exlications ! Vous trouverez ci-après le listing de toutes les candidates qui auraient pu se trouver dans le harem, il est inutile de préciser que je trouve la totalité de ces personnages on ne peut plus "moe", si je devais faire un harem géant ils y figureraient sans doute ! Avec une trentaine de places disponibles, ça aurait quand même été plus simple ! J'ai un peu customisé le tableau au passage, je trouvais celui que tout le monde se passait vraiment trop sobre et pas assez coloré à mon goût :p


1. Princess Peach
Super Mario Bros., Super Mario Kart, Paper Mario, etc...


Oui, c'est étonnant pour une première position et ma virilité en prend un sacré coup (tout comme mon côté otaque même si je n'ai jamais prétendu n'être que ça), mais voilà, plus je la vois, plus je l'aime ; et plus je l'aime, plus je la vois forcément, un vrai cercle vicieux ! Pourquoi elle ? Pourquoi une cruche sortie d'un jeu Nintendo créé par des développeurs qui avaient (manifestement) trop fumé ? Elle est ridicule et complètement creuse, mais perso je l'ai toujours prise au second degré, pour moi Peach est l'incarnation de tout ce qu'il y a de plus niais et de rose bonbon parmi les princesses  bécasses qui ne sont bonnes qu'à se faire kidnapper en hurlant à en vous faire sauter les timpans, une caricature ambulante dans l'univers du jeu-vidéo, du coup la demoiselle me fait bien rire avec ses manières et son design tout dégoulinant et collant de sucre :)

Dernièrement vue dans Smash Bros. Brawl et Mario Kart Wii, Peach reste un bon moyen de tromper l'attention des autres joueurs ! J'ai pris un pied fou à casser du Young Link dans Smash Bros. avec ses coups de poële, son bouclier-toad, son rentre-dedans fatal tout plein de coeurs et son Final bien lourd :p

lalala lala la ~


2. Seung Mina
Soulblade, Soulcalibur, Soulcalibur II, Soulcalibur III, Soulcalibur IV


L'un de mes personnages féminins de jeu-vidéo préférés, plutôt inhabituel pour une demoiselle issue d'un jeu de combat et donc à priori sans personnalité, d'autant plus qu'elle reprend en grande partie les mouvements d'un autre personnage. Les scènes cinématiques qui ponctuent les différents volets de la license et les heures que j'ai passé à lire le profil du personnage dans ses différentes versions m'ont pourtant persuadé du contraire, et aujourd'hui comme lors de sa première prise en main je prends toujours autant de plaisir à me battre "à ses côtés", les convictions et idéaux du personnage qu'on joue aident étonnamment bien à se motiver pour gagner les combats qui s'enchaînent. D'autant plus que dans certains cas, la longue portée offre des avantages conséquents !

Néanmoins, je l'ai récemment trompée au profit de Cassandra, petite soeur de la beauté grecque Sophitia, sa fureur acharnée au combat la rend beaucoup plus jouissive à jouer que son aînée. Invincible en costume de Valkyrie. Ma douce Seung Mina, héritière d'un lointain royaume oriental, n'est cependant n'a pas l'intention de se laisser détrôner ! May the Force be with you, Mina :)


3. Nia
Tengen Toppa Gurren Lagann


Ah Nia, l'innocence et la pureté incarnée, mais qui fait pourtant parfois preuve d'une détermination sans faille pour protéger ses valeurs et s'avère être d'un soutiens indispensable dans les moments les plus critiques. Une perle, sa naïveté touchante et sa voix légère m'ont charmé plus que n'importe-quel autre personnage de la série. Que voulez-vous, j'ai un faible pour la timide naïveté, qui révèle parfois des personnalités d'or que je ne me lasserai jamais de mettre à jour. L'importance de sa persévérance face à la tristesse solitaire de Simon fut indispensable à son rétablissement et à son succès futur, elle est pour ainsi dire sa moitié et s'avèrera être d'un soutiens précieux malgrès les réticences de l'équipage à l'accepter parmi eux. Même lorsqu'elle est ratrappée par son passé, Nia fait front avec toujours autant de persévérance, au prix de sacrifices difficiles. Ce fut un coup de coeur dès son apparition dans la série, et ça l'est resté jusqu'à sa toute fin :)


4. Alyssa Searrs
Mai-HiME


La seule exception à ma croisade contre le lolicon. En dépit de son côté loli, Alyssa affiche une personnalité entâchée d'ombre : chargée d'assurer le devoir qui l'incombe dont elle a hérité de la lignée Searrs, elle est responsable de l'apparition des créatures que chassent les HiME, un pouvoir qui lui a été donné à sa naissance, et a pour objectif l'assouvissement des HiME. Enfant fabriquée de toutes pièces par une entreprise qui convoitait le pouvoir des HiME, Alyssa ne recevra aucune forme d'amour du père qui est chargé d'elle à l'église où elle vit. Sa seule confidente est le cyborg Miyu, être mécanique fabriqué pour assurer sa protection qui tissera avec elle des liens très fort, cette dernière ayant été profondément ébranlée par son chant. Ce n'est finalement qu'avec elle qu'elle aura pu se comporter comme une enfant, oubliant son fardeau le temps d'une chanson. Alyssa mourra peu après l'appel de son child Artemis et disparaîtra dans un étang enneigé, portée par Miyu, ne laissant derrière elle qu'une fleur de glace née de leur tombe.

Alors qu'il n'est qu'une enfant, ce personnage affiche un sens du devoir et une solitude touchants, la scène de sa disparition bercée par une musique superbe m'aura fait verser une larme à l'époque, son silence et son aptitue à accepter son sort m'ont définitivement attaché au personnage, qui fait preuve d'une force d'esprit remarquable pour son âge. Sa disparition marqua la fin des apparitions de monstres et le début des combats qui mèneront les HiME à leur perte. Si on oublie le dernier épisode et son happy end, Alyssa est un des pilliers qui a fait de cette série un succès à mes yeux :)


5. Fina
Skies of Arcadia, featured in Valkyria Chronicles


Si vous ne l'avez pas reconnu dans cette image, c'est normal, la ressemblance n'est pas frappante et le caractère retranché de Fina n'est pas vraiment mis en valeur, je la trouvais quand même très jolie, et les artworks du jeu se font rares ! Mon coup de coeur pour Fina est moins justifié que les précédents : malgrès sa solitude et sa timidité qu'elle surmontera peu à peu aux côtés d'une troupe de pirates de l'air dans une aventure les menant à traverser des continents flottant sur un océan de nuages, sa personnalité est simpliste et loin d'être fouillée. Fina représente plus une sorte d'archétype de la demoiselle solitaire perdue dans un monde qu'elle ne connaît pas vraiment. L'une des dernières représentantes d'un peuple décimé exilé au dessus du monde, chargée de retrouver son seul ami d'enfance, Ramirez, qui va tout faire pour mener l'humanité à sa destruction, dégoûté par la civilisation décadente. Fina devra s'y confronter après moultes aventures aux quatre coins du monde et le tuer de ses propres mains pour mettre un terme à sa folie aux côtés de ses nouveaux amis.

Comme tous les protagonistes du jeu (à quelques exceptions près), un personnage très léger plein de bons sentiments, toujours accompagné d'une créature transformable nommée Cupil, qui se verra offrir l'amitié d'un groupe de pirates pour mener à bien sa quête. Fina reste l'image d'un cliché efficace et touchant, partagée entre le passé funeste de son peuple et la destinée des civilisations modernes. Alors que Ramirez choisit de détruire le monde pour le guérir, Fina garde foi en l'humanité et mise sur un combat contre les forces qui gouvernent le monde pour un avenir meilleur. Elle fait par ailleurs une apparition en tant que soigneur dans Valkyria Chronicles sur PS3, aux côtés des ses amis pirates jouables en tant que personnages bonus.

Aujourd'hui vendu, ce jeu me manque cruellement, je l'ai terminé je ne sais plus combien de fois et à chaque fois je n'ai qu'une envie : le recommencer :/


6. Tio
Grandia II


Un coup de coeur ! Oui, encore, c'est pas comme si je faisais exprès non plus hein ! Tio est LE personnage que j'ai retenu de la très controversée aventure Grandia II (en fait c'est le gameplay hors combat qui est controversé parce qu'il est naze, le reste ça rocks incontestablement), même si j'ai aussi beaucoup aimé l'innocente Helena et voue un véritable culte à la belle et furieuse Millenia : en fait à elles trois, on a tout simplement un trio gagnant, elles se complètent parfaitement, même le héros fait office de boulet et ne sert plus à rien à côté. Les doublages anglais sont excellents et donnent beaucoup de caractères aux personnages qui plus est. Mais j'ai quand même une préférence pour Tio à cause de son histoire et de son côté coodere, d'où sa présence dans ce harem plein d'innocence et de bonté. C'était elle ou Millenia, j'aurais aimé mettre les deux mais je préfère diversifier un peu. Son visage constamment inexpressif, sa peau blanche et sa voix inerte cachent une perdition intérieure des plus touchantes et son style de combat gracieux est enchanteur pendant les batailles.

Simple élément endormi d'une armée d'androïdes d'un autre temps oubliés dans le désert, Tio a été contaminée par l'infuence sombre de l'entité ténébreuse Valmar et s'est transformé en une hideuse créature draconique terrée au fond d'un complexe abandonné. Le joueur la rencontre assez tard dans le jeu et devra la vaincre en tant que boss avant de la recueillir dans son équipe. Au départ découvrant maladroitement les émotions et se trouvant sans but, Tio apprendra a vivre comme un humain et à accorder de l'importance à son sens du jugement et à ses envies. Elle s'attachera plus tard à un membre de l'équipe qu'elle considèrera comme son maître, mais ce dernier mourra sous ses yeux, la laissant impuissante et maîtresse de sa propre existence. Tio, plus déterminée que jamais, s'alliera finalement aux héros pour combattre Valmar, la source du Mal.


7. Claire Redfield
Resident Evil 2, Resident Evil Code Veronica, featured in some other RE


La seule occidentale perdue au milieu de cette palette de personnages venus de l'Est lointain, Claire se défend cependant très bien face à ses concurrentes nipponnes. Pour la première fois apparue dans Resident Evil 2 (ou BioHazard 2 pour les purites - et les japonais), je suis tout de suite tombé sous le charme de la demoiselle. Claire Redfield et Jill Valentine sont les uniques réprésentantes du genre féminin dans les quartiers torturés de Racoon City. Mais je préfère de loin ma Claire à Jill, parce que d'une part je la trouve plus charismatique, et parce que le style militaire de Jill est un peu rebutant, en plus elle passe son temps à courir, je la laisse volontiers se faire croquer par Nemesis. C'est dans Code Veronica que je me suis vraiment attaché à Claire, l'histoire de ce volet est à mes yeux la plus réussie et celle qui m'a fait vivre le plus de sensations fortes, avec son contexte isolé, cette impression de huit clos constante, ses énigmes tortueuses et un couple de jumeaux sadiques qui prennent un plaisir fou à torturer tout ce qui est vivant, Alfred et Alexia Ashford. Je considère encore Code Veronica comme le volet le plus réussi de la série, surtout grâce à son ambiance fouillée et son histoire complexe.

Claire est en outre l'une des principales opposantes à la firme Umbrella et à ses expériences d'allongement de la vie ratées qui ont plongé la région entière dans l'apocalypse à cause de l'invasion de zombies gémissant, de corbeaux mangeur d'yeux,  et de créatures terrées dans l'ombre dont il ne vaut mieux pas croiser le regard. Cherchant au départ sont frère Chris dont elle n'avait plus de nouvelles depuis sa mission dans le manoir dans le premier Resident Evil, elle sera très vite confrontée aux rouages machiavélique de la société pharmaceutique. Mais Claire tient bon, et après s'être attaqué sans succès au quartier général de la firme (ce qui a donné une des scènes les plus célèbres de la série), elle est arrêtée et envoyée dans une prison sur une île-prison isolée dévorée par la contamination à son tour, elle devra naturellement s'en évader. Son périple la mènera jusqu'en Antarctique où elle suivra les traces d'Alexia, isolée pendant quinze ans pour achever ses propres expériences sur son corps. En fait, Alexia pourrait presque faire partie de ce harem, mais son côté malsain risque vite de devenir gênant, qui sait ce qui arriverait si elle décidait d'expérimenter ses recherches sur les autres participantes...

Claire a par ailleurs récemment occupé un rôle de premier plan dans le film Resident Evil Degeneration même si ce dernier ne restera pas dans la annales. Incarnée dans Resident Evil Extinction par Ali Larter, elle n'aura pas non plus fait perdurer le mythe. Mais bon Resident Evil au cinéma, à part le premier qui reste un film sympa dans le genre...


8. Guu
Jungle wa Itsumo Hare nochi Guu, Hare+Guu Deluxe, Hare+Guu Final


L'outsider.

Je voulais pas la mettre, mais elle m'a forcé ! Si si j'vous jure ! Guu, c'est juste le personnage le plus fun et barré de toute l'animation japonaise, en plus d'avoir une face de homard et une voix incroyablement plate elle se transforme, avale tout et n'importe-quoi (même des gens, d'ailleurs son ventre est un univers à part entière), a des bras vers de terre qui s'étirent à volonté, peut passer en mode mecha en deux secondes, elle est même un peu sadique sur les bords, bref, c'est Guu, fidèle à elle-même, c'est à dire à rien ! Et celui qui en pâtit toujours, c'est Hare, au point qu'il en arrive souvent à littérallement péter un câble (attention : vous cliquez sur ce lien à vos risques et périls). Drôle d'idée de la mettre dans un harem, en plus elle risque de l'avaler d'une seule bouchée, mais ça peut être intéréssant pour voir ce qui se passera. Quoi que sous sa forme adulte, elle a peut-être vraiment sa place ici tout compte fait ;)



Les autres : Millenia (Grandia II), Sheris Adjani (Scryed), Karura (Utawarerumono), Mei Etô (Gakuen Utopia Manabi Straight), Ryôko Asakura (La Mélancolie d'Haruhi Suzumiya), Maya Natsume (Tenjô Tenge), Caster (Fate/ Stay Night), Chihiro Shindô (ef ~ a tale of memories), Shizuru Fujino (Mai HiME), Shiki Ryôgi (Kara no Kyôkai), Helena (Grandia II), Lucy (Elfen lied), Asuka Soryu Langley (Neon Genesis Evangelion), Shion Sonozaki (Higurashi no Naku koro ni), Gwendolyn (Odin Sphere), Tsuzurao (Okami), Cassandra (Soulcalibur), Hrist (Valkyrie Profile), Zange (Kannagi), Chô'un Shiryû (Koihime Musô), Yûko Amasawa (Dennô Coil), Siesta (Zero no Tsukaima), Mai Kawasumi (Kanon), Nadia (Fushi gi no Umi no Nadia), Kirakishô (Rozen Maiden), Yakumo Tsukamoto (School Rumble), Sei Sakuraoka (Gantz), Mei Isayama (Ga-Rei Zero), Fran (Final Fantasy XII), Ahmey (The Tower of Druaga : Aegis of Uruk), et c'est à peu près tout !

Le cas Haruhi Suzumiya : L'ombre d'Haruhi plane sur cet Anime Harem. Pour une question de place d'abord, j'ai préféré mettre en avant des personnages moins connus, et parce qu'Haruhi est un harem entier à elle seule, je ne l'y ai pas inclue. Etant haruhiste jusqu'au bout des doigts elle y a tout de même largement sa place. Haruhi occupe un place un peu spéciale au milieu de toutes ces demoiselles, en dehors de son extravagance folle je lui ai toujours trouvé un côté très touchant, quelque part je me retrouve un peu dans ce personnage, dans sa manière de constamment repousser la banalité et de "sourire pour cacher sa terreur de lui-même" (cf. dossier Anime-kun), comme si le fait de ressembler à tout le monde était une tare. Haruhi reste donc un grand cas particulier à mes yeux, je suis incapable de la classer au sommet comme tout en bas d'une échelle, sa candidature pour mon harem restera donc en suspens, disons qu'elle peut participer elle aussi mais n'en fait pas partie :p

Publié dans Japanimation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gen'Seirin' Kokoro 08/02/2009 13:17

Claire a quand même plus de punch que les autres partipantes (au sens propre comme au figuré... quoi qu'avec Guu). On reprochera sans doute à mon Harem un certain manque de personnalité, ces dames étant majoritairement silencieuses et loin d'être les plus fines représentations du cliché qu'elles incarnent. Mais je n'ai pas la prétention de faire un harem qui se démarquera de celui des autres ni un harem répertoriant les personnages les plus reconnus de l'animation et du jeu-vidéo. Non, pour moi le but d'un harem n'est pas l'EPIC WIN, pour reprendre les termes foireux 4chanesques, témoins par ailleurs d'une mentalité tout aussi décentrée. Mon Harem répertories quelques-uns des personnages auxquels je suis attaché pour des raisons personnelles ou plus générales et le mimétisme ambiant m'a permis de les partager avec mes lecteurs. Si j'avais joué sur la réputation, les fanbases et les tendances du moment il en aurait sans doute été autrement mais ça aurait été beaucoup moins drôle, et moins intéressant. Alors si les fouille-merde qui se sentent visés repassent par ici, je leur conseille de repartir aussitôt et d'aller crâcher leur bave ailleurs comme ils l'ont fait avec PASSION jusqu'à maintenant, ce blog ne leur est pas destiné. Je conseille en outre à ceux qui ont des excès de rage passagers d'aller faire soigner leur constipation. Pour ceux qui  ne comprennent pas ce soudain message corrosif, c'est en réponse à cet article, à ses commentaires édifiants et à l'accumulation d'accusations et de tentatives de rabaissement ridicules dans la communauté BlogChan que je l'ai écrit. On blogge avant tout par plaisir, il est triste de voir certaines personnes s'entêter à y ajouter des contraintes inutiles.

Cpt_Dator 07/02/2009 15:59

Je soutiens ton choix pour Claire Redfield.

Gen'Seirin' Kokoro 25/01/2009 22:14

C'est vrai qu'Alyssa est toujours un peu délaissée mais y'a quand même du choix parmi les douze vraies HiME, si je devais en choisir une ça serait Shizuru, j'ai toujours adoré ce contraste entre stabilité apparente et personnalité limite psychopathe. Par contre elle, elle a la cote dans les fanbases (surtout lorsqu'on parle de ShizuruXNatsuki T.T).Mais je me souviens qu'à l'époque j'avais rejoins un fanclub d'Alyssa, je ne suis donc pas seul :p*en profite pour corriger quelques fautes qui traînent*

tompopo 25/01/2009 19:47

Bcp de jeux vidéos ^^Pour une fois je les connais presque toutes lol...Ah la la, Tio.

Lu-sama 25/01/2009 18:54

Oula, j'en connais que 3 ! XD Bon c'est pas grave...C'est assez rare de trouver des fans d'Alyssa, en général, c'est plus sur les autres HiME que les gens sont focalisés. Comme quoi, il y en a pour tous les goûts. J'approuve ton avis sur Peach (en plus elle est trop forte dans Mario Kart Wii~ O.O).