Mahô Shôjo Lyrical Nanoha / Nanoha A's

Publié le par Gen'Seirin' Kokoro

Nanoha est une gamine de 12 ans. Comme dans tout Magical Girl qui se respecte, elle tombe par hasard (ou parce qu'elle est bigrement cruche) sur un objet qui lui donne tout plein de pouvoirs magiques pour combattre tout plein de vilains méchants !


C'est comme ça que je pourrais naïvement résumer l'animé, en précisant que le charadesign rappelle énormément celui de Card Captor Sakura, en un peu moins élaboré tout de même, et qu'il souffre de pas mal de défauts lorsque la caméra s'aventure sous certains angles. Sans compter un scénario tout à fait commun, vu et revu dans le Magical Girl, une réalisation qui laisse sérieusement à désirer à certains passages (le contraste est vraiment déboussolant parfois), et un univers complètement incohérent (un "Bureau d'Administration du Temps et de l'Espace", c'est quand même difficile à avaler). En bref, un condensé du genre Magical Girl qui donne parfois envie de débarrasser son dossier Animés des deux saisons de 13 épisodes de Nanoha qu'on a mis trois semaines à télécharger !

Nanoha, c'est avant tout des combats mémorables.

Mais étrangement, on regarde jusqu'au bout. Un petit brin de folie (ou les excellents openings de Nana Mizuki peut-être) qui nous accroche jusqu'au bout des deux saisons, et le pire, c'est qu'on aime ça, et qu'on en redemande ! Malgré le paquet de défauts qu'on peut reprocher à la série, il y a un petit quelque chose qui nous fait tout oublier et qui nous la fait apprécier. C'est dans les paroles des génériques, ou dans certaines scènes, et phrases qui restent en tête, certains l'appellent la Maturité. Oui, malgré des débuts repoussants, malgré une animation bancale et un scénario revu, Mahô Shôjo Lyrical Nanoha laisse un sentiment de satisfaction lorsqu'on arrive à la dernière seconde du dernier épisode. Nanoha, ce n'est pas uniquement des paillettes et de l'amour tout partout, c'est aussi des sentiments à l'état pur : solitude, amitié, attachement, et toutes ces pensées qui bercent nos vies jour après jour, avec son lot de tragédies et d'émerveillement. Le passage abrupt de l'enfance à la maturité, avec sont lot de questions, et tout autant de réponses qui apparaissent lentement au fil du temps.

 

L'humour est rare dans la série, et franchement inutile,
la série n'avait vraiment pas besoin de ça pour se démarquer...

Je préfère largement ces moments-là !

 

Mahô Shôjo Lyrical Nanoha, et sa deuxième saison surmontée d'un A's, sont des productions d'un niveau très moyen, avec énormément de défauts, mais sont loin d'être maladroites, et laissent un petit plus dans le coeur de tous ceux qui ont eu le courage de les regarder entièrement, qui fait complètement oublier tout ce qu'on pouvait trouver de déplaisant dans la série. Un Magical Girl rafraîchissant, qui touche sans bouleverser. Si bien que quand on se repasse les épisodes, on a bien du mal à comprendre par quel miracle on a aimé cette série !

 

 

 

Et le massacre n'est pas terminé, puisqu'une nouvelle saison verra bientôt le jour, Nanoha A's StrikerS, mettant en scène Nanoha et ses amies en versions adolescentes ! Peut-être que la série aura droit à un peu plus de maturité et de sérieux dans la réalisation, en tout cas ce n'est pas à moi que ça déplairait !


Pas mal les versions adolescentes,

peut-être qu'il leur manque juste un visage moins gamin...

 

Publié dans Japanimation

Commenter cet article