Violence : Lorsque la Société est face à sa propre réalité...

Publié le par Gen'Seirin' Kokoro

Hier soir, la chaîne M6 diffusait un épisode de "Secrets d'Actualité" consacré au Massacre du Lycée de Columbine intitulé "Le Drame de Columbine".

Le documentaire met en scène la journée du 20 Avril 1999, durant laquelle Dylan Klebold et Eric Harris sont descendus armés dans leur lycée et ont abattus froidement 12 élèves et un professeur. Les faits ne sont pas récents, ont éveillé beaucoup d'interrogations et ont d'ailleurs inspiré nombre d'auteurs et de réalisateurs (Bowling for Columbine, Elephant...), mais ils avaient à l'époque choquée l'Amérique toute entière. Depuis, beaucoup de jeunes ont imité le comportement des deux adolescents en provoquant des tragédies du même genre dans leur propre lycée.

Vous pouvez voir le docu anglais en plusieurs parties sur Youtube :
(les américains ont un peu exagéré sur la mise en scène, l'explosion quand le titre apparaît ça me passe un peu en travers quand même, on est pas dans un film d'action non plus...)
- Zero Hour:Massacre At Columbine -2
- Zero Hour:Massacre At Columbine -3
- Zero Hour:Massacre At Columbine -4
- Zero Hour:Massacre At Columbine -5
- Zero Hour:Massacre At Columbine -6
- Zero Hour:Massacre At Columbine -7
- Zero Hour:Massacre At Columbine -8


Si je trouve l'émissions intégrale en français je vous la mettrai mais pour l'instant elle est introuvable... (en même temps elle est passé qu'hier faut peut-être attendre un peu)


Je ne tiens pas à relancer le débat de celui qui est en cause et celui qui est en tort, mais après avoir été confronté à ces images il m'a paru évident qu'il fallait que je réagisse. Je ne me lancerais pas dans des débats idéologiques et je n'écris pas cet article pour ça.

Ce qui m'a tout d'abord frappé à la vue du documentaire, et en écoutant les paroles de témoins, c'est la froideur avec laquelle les deux adolescents ont agi. Le documentaire faisait parfaitement ressortir cette impression, soulignant le regard vide et la cruauté des deux adolescents. En déambulant dans les couloirs du lycée, alors qu'ils tiraient à vue sans hésiter, les témoins décrivent même leur rire comme "orgasmique". Contrairement à ce que prétendent les journalistes, je pense qu'ils étaient totalement conscients de leurs actes. Les brèves phrases adressées à leur victimes en témoignent : "Est-ce que tu crois toujours en Dieu ?", ou la terrifiante réponse  adressée à un des amis qui lui avait demandé ce qu'il faisait "Oh, je tue simplement des gens". Les deux adolescents se sont finalement donné la mort, après avoir déambulé dans les couloirs vides du bâtiment, les bombes qu'ils avaient placées dans la cantine n'ayant pas explosé comme ils le désiraient (même dans ces cas là, on dirait qu'on peut pas tout prévoir).
Les deux adolescents étaient très différents de deux fous furieux, je tiens à le souligner, ils étaient conscients de ce qu'ils faisaient et des conséquences de leurs actes, je pense que ce n'est pas de la folie qui les habitait, ils avaient décidé de cela bien auparavant. Oppressés par la société, ils avaient finalement décidé d'y remédier, et de faire quelque chose pour changer les choses. Dites-vous bien qu'il faut un courage inimaginable pour assumer cette manière de penser. Les deux adolescents ont choisi la pire manière pour mettre fin à la monotonie de leur vie, mais ils en ont fait le choix et l'on assumé jusqu'au bout. C'est navrant que douze autres adolescents aient dû rendre l'âme pour arriver à cette fin, mais ce fut le prix à payer pour faire réfléchir l'Amérique toute entière. Je n'encourage pas ce massacre, loin de moi cette idée, mais j'ai du respect pour les deux adolescents, car ils ont eu le courage d'aller au bout de leurs pensées. Je tiens aussi à témoigner mon respect pour ceux qui ont laissé leur vie durant cette journée, même si je doute que quelqu'un de vraiment concerné lise cela un jour.



Elfen Lied est un animé qui nage dans la violence,
une violence qui choque et fait réfléchir,
mais n'incite pas à faire de même.


Quand aux réprimandes et plaintes encourues à l'égard du monde du jeu vidéo et au "culte de l'ultra-violence", je tiens à les réfuter complètement. Certes nos jolis mangas et notre petit monde secret nous isole du reste de la société, mais est-ce pour cela qu'on peut affirmer que nous sommes tous des psychopathes ? C'est vrai, les jeux vidéo, les films renferment sur soi-même et peuvent entraîner au final les pires tragédies, et cela s'applique à la majorité des jeunes d'aujourd'hui. Mais je pense que le problème n'est pas là, censurer et pointer du doigt cet univers ne résoudra rien, avant de déballer leurs beaux principes, les gens devraient d'abord se demander pour quelle raison nous avons besoin de nous isoler dans des films, jeux vidéos, mangas et autres médias prônant une si grande violence. Il suffit de voir ce blog pour s'en rendre compte : je suis à fond dedans, je sais de quoi je parle, mais ce n'est pas pour ça que je ferais une descente en massacre dans mon lycée dès que j'en ai l'occasion.
Je vais prendre un exemple tout bête : j'ai vu pas mal d'animés montrant ouvertement des scènes sanglantes et presque choquantes. Mais il est certain que voir ces images ne me donne pas du tout envie de les répéter, au contraire ! Ces scènes m'horrifient, et ne me donnent pas la moindre envie de les reproduire, au contraire ! Au moins, ces scènes sont sincères, et montrent les choses comme elles sont, sans censures ou autres principes qui volent les images. Ceux qui sourient en voyant ces images horribles ont un problème, mais ces images ne font que le mettre à jour, ce ne sont pas elles les responsables de ces tendances. Les gens ont peur du Sangoku qui se bat avec violence mais se foutent royalement du Tom qui cherche désespérément à dévorer Jerry dans des jeux tous plus sadiques les uns que les autres. Vous trouvez ça drôle ? Mais est-ce qu'un enfant ne pourrait pas prendre au sérieux ces dessins animés, qui sous couvert d'humour et d'innocence mettent en scène cette ultra-violence qui nous effraie tant ? Le problème ne se situe pas au niveau de ce qui montre les choses sans les cacher, mais réside bel et bien dans ce genre de support, qui n'apprend aucun principe et se limite au rire sadique de l'enfant. Regardez les oeuvres de Miyazaki, vous en ressortirez plus forts, comaprez aux stupides dessins animés de Tex Avery... Je ne vois pas ce qu'il y a de bon à tirer de ce genre de chose, c'est creux et n'éduque en rien les futures générations...

Je crois que si tant de jeunes comme moi se tournent vers d'autres univers, ce n'est pas parce tout y est plus beau et plus agréable à vivre, mais parce que ceux-ci correspondent réellement à ce qu'ils attendent de la vie. Aujourd'hui, nous sommes obligés de tirer nos expériences et nos leçons de supports imaginaires car la vie dans la société actuelle ne nous apporte plus rien de ce genre. Autrefois, les gens souffraient, connaissaient la mort, l'acceptaient, et vivaient dans la peur et dans la dépendance d'une force qui les dépasse. Aujourd'hui, ce n'est plus du tout le cas, chacun d'entre nous prend la vie comme elle vient, sans réelles convictions, sans espoir, et sans rêves. Mais après tout, si nos convictions guident réellement notre vie, on trouvera forcément un moyen de les faire valoir. Le problème, tel que je le vois, c'est que la société actuelle ne nous encourage pas à adopter ce comportement. Un gosse a des rêves, un adolescent espère faire quelque chose de sa vie, et un adulte n'a plus de rêve, et se contente de vivre avec ce qu'il a. Heureusement, il y a encore quelques exceptions, et c'est ce qui donne une lueur d'espoir à tous ceux qui se battent pour faire valoir leurs pensées. J'y suis finalement parti, dans mon débat idéologique, mais je ne regrette rien, j'ai dit ce que j'avais à dire.



Ce culte de la beauté n'est-il pas tout aussi dangereux
que les filles caricaturées des mangas ?
Ce top model sublime (retouché) se nomme Tyra Banks.


Revenons à l'affaire du drame de Columbine. Je pense que les médias (télé,etc) ont largement participé à la diffusion des images et ont fait ressortir l'horreur de la tragédie. Ces médias qui savent tant jouer avec nous, et nous ont forcé à adopter une vision commune des choses, nous inculpant des principes qui ne sont pas toujours les notres. Suffit de regarder les infos : vous pourrez observer avec admiration défiler les petits joujous des médias. Ces derniers jours, c'est cet accident d'hélicopter, vous savez, celui qui a fait trois victimes décapitées et même coupé une jambe ? Si vous avez regardé la télé ces derniers jours, vous voyez obligatoirement de quoi je parle. Les télés ont pris un malin plaisir à nous donner des détails horribles, tout téléspectateur digne de ce nom en est croustillant. Je trouve ça dégueulasse. Comme si on avait besoin de savoir qu'une victime avait perdu une jambe, et que deux autres y ont laissé leur tête. Les journalistes devaient être heureux, il y a même un gosse de cinq ans complètement choqué. Je veux bien qu'on nous informe de l'accident, qu'on nous précise le nombre de victimes passe encore, mais je trouve intolérable de préciser des détails horribles et choquants pour la France entière. c'est ça aussi, le culte de l'ultra-violence, et on l'oublie souvent. Je trouve tout aussi misérable le fait d'envoyer des reporters sur place, je ne vois pas ce qu'ils ont à nous apprendre de plus lorsqu'on les voit là-bas, habituellement on se contente de retransmettre les informations, point final. Je suppose que si l'accident avait été moins sanglant, il aurait tout juste été cité entre deux reportages. C'est une honte, c'est contre ce genre de pratiques que les gens devraient se battre. Des infos pelines d'accidents, d'attentats et faisant état de toujours plus de tragédies, ça rapporte mine de rien, alors c'est devenu une habitude. Devrait-ton déconseiller les infos aux moins de douze ans ? Les bulletins d'informations dignes de ce nom, relatant l'actualité réelle d'une région, de la France ou du monde sont rares, mais ils sont respectables, eux. Depuis quand information rime avec horreur ? Mais le pire dans tout ça, c'es que c'est dit avec si peu d'humanité, en oubliant tous les parents des victimes et la douleur qui entoure ces tragédies, ça vous en dégoûte de regarder la télé. Vous me direz certainement que mes mangas aussi montrent des horreurs et les détaillent, mais eux sont enveloppés d'un raz de marée de sentiments qui vous font détester ces moments, et vous mettent les larmes aux yeux.
A ce que je sache, je n'ai jamais eu la larme à l'oeil en regardant un bulletin d'informations.



"Mais pourquoi tout le monde me regarde,
il y a une tâche sur ma veste ?"
Pas sur la veste non, pas sur la veste...


Dernier point : on approche des présidentielles à grand pas, ne sentez-vous pas déjà la vague d'hypocrisie envahir la télé ? La Ségo, elle avait vraiment pas besoin d'aller tortiller du derrière en Chine pour se rapporter des électeurs. Mais comme dit un proverbe chinois : "On ne rassasie pas un Chameau en le nourrissant à la Cuillère". Quand au Sarko, il se fait bien discret depuis que les élections approchent, il veut sûrement faire croire aux gens qu'il ne veut pas les embobiner pour être élu : raté, c'est déjà fait... En tout cas, j'espère que le mois de Mars ne viendra pas trop vite...
Vous voyez, même un accro aux mangas peut faire de la politique :)

Publié dans Autres

Commenter cet article