Higurashi no Naku koro Ni - Why, or Why not

Publié le par Gen'Seirin' Kokoro





Lyrics :
Interface

Composer :
Oshima Hiroyuki

Artist :
Oshima Hiroyuki feat. Katakiri Rekka


Le sublime ending d'Higurashi no Naku koro Ni. Ne vous fiez pas aux couleurs roses et douces de la pochette : Why, or Why not est une musique douce mais infiniement cruelle, chantée à merveille avec des paroles dures et matures. Un bonheur inataignable, des pêchés incurables, le cilence du monde : pas de toute, on retrouve tout à fait l'ambiance de l'animé, entre tension et malaise.

La musique en elle même est plutôt complexe mais efficace : le pont à la guitare entre les deux couplets est du meilleur effet, mais c'est surtout la fin de la musique qui surprend et qui fait frissonner : quelques coups de piano, brefs et subjectifs, qui terminent la musique en beauté. Dans le générique de l'animé, cemoment correspond à l'annonce du prochain épisode, on entend alors une voix froide nous dicter une leçon de vie, ou tout simplement les pensées d'un être perdu dans le tourbillon de la folie... Tout simplement sublime...

Les paroles :

To get my happiness I had done everything,
but had done nothing to be blamed and accused of.
The sound of footsteps became louder every day,
Then I noticed the fact there was no time.


I was a believer in life to be myself always,
and was asking whether I would be alive.


Give me a reason why not to adopt in this way,
or judge me to be guilty of so many incurable sins.
Tell me why, or why not. Complaining way too much,
maybe I overlooked something fatal for me.


The whole world was at a complete standstill,
and I was in fetters, at the mercy of the mob.
The silent warning became louder every day.
Then I kept pretending not to hear.


Its meaning had been in the eyes of beholder all along.
It had grown dark before I found a sign.


“Among the nonsense tragedies, what on earth you are looking for?
You only have to be honest to yourself and your own fate.”
Tell me why, or why not. Complaining way too much,
maybe I overlooked something fatal for me.


There is nobody who knows there will be nobody.
Except for me, all the world has gone mad.
 

So what is forgiveness you are willing to withhold?
What is the well-being you are willing to make?
Now what? So what? Don’t you come interrupt me, oh please,
while I am interrupting myself.


Ma Traduction :

 

Pour atteindre le bonheur j'ai donné tout ce que j'avais,
mais je n'ai rien fais pour être blamée ou accusée de quoi que ce soit,
Le son des bruits de pas se fit de plus en plus lourd chaque jour,
C'est alors que je me rendis compte que le temps n'existait plus.


Je croyais en la vie pour être moi-même à jamais,
Et me demandais si j'étais encore en vie.


Donnes-moi une raison de ne pas emprunter ce chemin,
ou juge-moi coupable de tant de péchés incurables.
Dis-moi pourquoi, ou pourquoi pas. Me complaignant bien trop,
peut-être ai-je sous-estimé quelque chose de fatal pour moi.


Le monde entier semblait complètement figé,
et j'étais enchaînée, à la merci de ce qui m'entourait.
L'alerte silencieuse retentit de plus en plus fort chaque jour.
Alors que je prétendais ne rien entendre.


Son sens se terrait dans les yeux de ce spectateur tout du long,
Qui s'était mué en ombre avant que je n'en perçoive le signe.


“Parmi ces tragédies insensées, que cherches-tu sur cette terre ?
Tu dois seulement être honnête avec toi-même et envers tes convictions.”
Dis-moi pourquoi, ou pourquoi pas. Me complaignant bien trop,
peut-être ai-je sous-estimé quelque chose de fatal pour moi.


Il n'y a personne qui sache qu'il n'y aura bientôt plus personne.
Excepté moi, le monde entier a sombré dans la folie.


Alors quelles expériences as-tu l'intention d'en retenir ?
Quel est le bien-être que tu désires construire ?
Maintenant quoi ? Alors quoi ? Ne viens pas pour m'interrompre, oh je t'en prie,
Alors que je m'efface lentement par moi-même.

Publié dans Musique

Commenter cet article