Busou Renkin - Arme Alchimique

Publié le par Gen'Seirin' Kokoro

Déjà paru en France en manga, Busou Renkin est une série de 26 épisodes parue pour la première fois en Octobre sur les chaînes japonaises. Produite sous la tutelle des studios Xebec, la série bénéficie tout de même d’un casting varié : charadesigners de Shaman King et Negima! première du nom, musiques de Kohei Tanaka, un staff d’origines diverses et reconnues, mais reste à savoir si le mélange donnera quelque chose de bon.














Ce premier épisode est concluant, même s’il affiche déjà pas mal de faiblesses.
Première chose remarquable : le charadesign est réussi, même s’il reste dans sa globalité plutôt banal. En tout cas les personnages ont le petit détail physique qui a son charme : mèche teintée pour le héros, cicatrice sur le visage de la méchante fille, tout est là pour faire entrer les protagonistes dans notre mémoire ! Les personnages secondaires ont aussi leur particularité physique, histoire de donner à chacun une identité particulière, et c’est aussi valable au niveau personnalité : la petite sœur fragile mais réaliste, les amis qui ne cachent pas ce qu’ils pensent, une ribambelle de personnages qui pourraient s’avérer très attachants et pleins de potentiel pour la suite. Le tout reste néanmoins très classique : la plupart des personnages sont déjà vus, et ne brillent pas de part leur originalité. Le personnage principal est le jeune homme un peu idiot et plein de bons sentiments qu’on retrouve toujours dans ce genre de séries, la méchante fille est vue et revue, et n’est pas très logique si on y réfléchit bien, mais étrangement, la sauce prend, et on s’attache très facilement à eux. Et on a au moins la chance de ne pas voir d’anomalies physiques dans les plans qui s’égarent dans un angle trop étroit pour le charadesign, même si celui-ci reste irrégulier…

Les busou-renkin sont des armes activées
par l'instinct de combat et les convictions d'une personne.

Du côté de l’animation, c’est du tout bon : les images sont fluides, les scènes assez bien mises en scène, les effets spéciaux très plaisants, les couleur bien choisies, on voit clairement que le tout bénéficie des dernières tendances de la japanimation, les quelques plans 3D étant légers, mais tout aussi acceptables. Niveau musique rien de tape-à-l’œil pour le moment : même si l’ending est très joli (mais un peu plat), il a beaucoup à apprendre des ending choc et accrocheurs d’autres séries à succès (mais peut-être n’a-t-il simplement pas cette prétention). Quant au design des monstres, pour le moment c’est toujours très classique : le serpent géant ça va un moment, j’aurais pas été contre une bestiole plus originale et monstrueuse ! De ce côté-là les créateurs ont un peut trop tendance à exploiter les peurs qui reposent sur des animaux existant à mon avis, le mieux reste toujours l’invention de créatures originales, ou encore leur suggestion. Mais nous ne sommes pas là dans un animé basé sur l’horreur ou la peur, il n’en a pas non plus la prétention, les monstres n’étant là que pour se faire hacher menu à coups d’armes alchimiques apparemment. A propos des armes alchimiques, pour une fois ça nous change un peu de d’habitude : le héros n’est pas équipé d’un bras transformatif, mais bel et bien d’une bonne grosse épée (ou une énorme lance, sur ce point là mon avis est plutôt bancal...), c’est un bon point ! La vilaine fille est quant à elle munie de lames tranchantes reliées à ses jambes (la « Valkyrie Suit », la classe !), une arme très bizarre qui n’aurait même pas le mérite de porter ce nom, puisqu’on dirait qu’elle fait tout toute seule pendant les combats !














Un peu d’humour vient parfois pimenter l’épisode, et c’est loin d’être de trop : une manière comme une autre de ne pas lasser le spectateur, mais comme pour le reste, c’est toujours très moyen et pas vraiment hilarant.  L’épisode 2 prouve que l’humour est toujours à sa place, et arrive finalement à toucher sa cible, mais c’est loin d’être pour autant une série comique. Je dirais que l’animé à du mal à trouver une identité, c’est pour ça qu’il s’aventure parfois un peu trop loin des limites du shônen à ses risques et périls. Espérons tout de même qu’un bon coup de tragédie vienne booster le tout pour donner un peu plus d’intérêt à la série. A suivre donc dans les prochains épisodes…














Busou Renkin est donc une série qui ne brille pas par son originalité et sa réalisation (pour le moment dumoins), mais qui a quand même le mérite d’être agréable à regarder. Globalement vraiment moyenne, elle n’a vraiment pas de quoi ravir des dizaines de fans, mais peut néanmoins beaucoup plaire aux amateurs du genre.

Une large politique de fan-service a été mise en place
lors de la sortie de la série.

Espérons juste qu’un peu plus d’intérêt vienne avec les prochains épisodes de la série, qui pour le moment reste dans l’ensemble très médiocre… On pourrait presque la croire prometteuse, mais ceux qui connaissent le manga ne s'aventureront pas à placer trop d'espoir dans la série (la parution a été stoppée par manque de succés).

Publié dans Japanimation

Commenter cet article

Gen'Seirin' Kokoro 16/12/2008 09:19

Je t'en prie, c'est toujours un plaisir de partager mes avis et mes découvertes ;)

Tim 15/12/2008 20:23

C'est vrai que ce changement est d'autant plus brutal, qu'on ne le voit pas venir (en tout cas moi pas du tout). Mais à propos du "Halala", je venais de finir les épisodes de Shuffle donc j'était encore à fond dedans^^.En tout cas encore merci pour le travail que tu fais, grâce à toi je découvre plein d'anime et de musique.

Gen'Seirin' Kokoro 15/12/2008 09:12

Le "Halala" m'évoque plutôt l'anthologique soupir d'Alicia Florence dans les séries Aria, avec tout ce qu'il a d'énervant et d'implicite ^^Je connais bien Shuffle!, pour une série orientée harem elle est plutôt sympa aussi, surtout grâce à la puissance et l'originalité de son développement scénaristique :)(la série possède un bel exemple de Yangire comme je les aime, ces filles habituellement on ne peut plus gentilles qui sombrent dans la folie limite psychopathe à un moment donné de la série, ceux qui ont vu Rena dans Higurashi no Naku koro Ni savent de quoi je parle!)

Tim 13/12/2008 12:16

Je ne sais pas si cet anime fait parti des box office mais moi je l'ai bien apprécié. C'est vrai qu'il peut avoir l'air un peu gamin mais l'histoire n'est pas sans recherches.Disns qu'avant les derniers épisodes, je n'était pas fan, mais dès qu'il y'a une histoire d'amour, alors la je dit : "Halàlà" (en référence bien sur à Shuffle^^).