Kashimashi ~Girl meets Girl~

Publié le par Gen'Seirin' Kokoro

Kashimashi, c'est des triangles amoureux, de petites amourettes entre filles saupoudrées d'une pointe de poésie et d'humour.














Et heureusement qu'il est là, cet humour, sinon je ne crois pas que j'aurais la force d'aller jusqu'au bout de la série ! C'est bien sympathique, les histoires de coeurs et les liens amoureux entre  des filles aussi mignonnes les unes que les autres, et c'est plutôt agréable de découvrir les secrets des personnages au fil des épisodes, mais je ne pense pas que je pourrai tenir une saison entière à cette allure, le tout manque cruellement de punch, et c'est l'humour qui occupe ce grand vide, d'une manière très appréciable mais qui contraste un peu avec le reste de l'animé.

Les triangles amoureux entre filles manquent cruellement de cohérence...

D'ailleurs, le scénario lui-même repose sur un fait humoristique : Hazumu est un garçon transformé en fille par des aliens à la suite d'un accident... On pourrait se demander si ça ne lui poserait pas quelques problèmes de sexualité, mais en fait pas le moins du monde. Hazumu aime une fille, et même en fille il continuera à l'aimer... En clair, il (elle) est hétéro et homo à la fois, un garçon qui aime les filles, dans un corps de fille...














Ce qui m'a paru étrange, c'est qu'Hazumu ne s'inquiète pas du tout de sa transformation en fille, on dirait même qu'il n'attendait que ça. A vrai dire, il réagissait à la base comme une vraie fille, et avec un caractère plutôt léger. Une fois transformé en fille, il n'a pas du tout conscience de ses attributs, ce qui plaît pas mal à son père et à son meilleur ami, qui ne cachent pas leur attirance pour cette fille toute fraîche. Apparemment, ça ne leur pose pas de problème de savoir qu'il était un garçon avant, tout être normalement constitué serait tiraillé par cette situation. Mais on est dans la japanimation, alors tout est envisageable !

Plutôt kawaï pour un garçon, non ?

Ce qui m'attire dans cette série, c'est principalement l'humour : stupide et inattendu. Entre les parents d'Hazumu qui s'adonne couramment à la pratique du catch, Tomari et ses coups de pied dévastateurs, la professeur qui se prend pour un super-héros et qui cherche désespérément son âme soeur, et l'alien déguisé en Télétubbie et sa compagne Jan-Puu, il y en a pour tous les goûts. Les cours d'anglais de Namiko sont plutôt mémorables, surtout lorsqu'elle tombe accidentellement par la fenêtre, emportée par son envie de partager ses connaissances ! D'ailleurs, elle n'hésite pas à partir à la rescousse de ses élèves dès qu'elle préssent un danger... ce qui généralement se termine par un bide lamentable d'ailleurs !














Hazumu est à croquer, comme toutes ses amies, mais les situations sont en général complètement invraisemblables. La situation d'Hazumu est plutôt sérieuse est contraignante, mais le fait que cela s'explique par un fait humoristique enlève toute cohérence à l'histoire. Scénario incohérent, réalisation bancale, décidément, j'ai bien du mal à accrocher à cette série, même si elle est pleine de bons sentiments...

Publié dans Japanimation

Commenter cet article