Minori Chihara - Paradise Lost

Publié le par Gen'Seirin' Kokoro




Un peu de J-Pop pour changer, ça faisait longtemps ! Dans cet album récent, Minori Chihara nous offre des morceaux très rythmés et parés d'instruments divers et variés plutôt originaux, encore une preuve que la musique populaire japonaise se démarque parfois nettement de nos bon vieux chanteurs occidentaux, qu'on aime quand même cela dit (enfin, certains en tout cas). A côté de morceaux assez anectodiques comme Voyager Train (qui s'illustre par un clip qui ressemble étrangement à celui de Nostalgia, de FictionJunction Yuuka), on trouve des petites perles comme Paradise Lost, un morceau très rythmé et très fourni en instruments, c'est le moins qu'on puisse dire. Un peu trop d'ailleurs, ils en effaceraient presque le voix de la chanteuse par moments.
La musique garde un rythme très soutenu pendant cinq minutes et est sans arrêt mise en valeur par des orgues, violons et autres instruments à cordes qui rapellent les sommets de Nana Mizuki avec Eternal Blaze ou Massive Wonders. Dans ce méli-mélo d'instuments et de voix déchaînée, pas de place pour la composition de génie, mais la musique est défoulante et c'est tout ce qu'on lui demande. Le résultat est plutôt efficace et le tout s'écoute sans retenue pour peux que le genre et le volume sonore ne vous donnent pas mal au crâne !

Les points communs avec la chanteuse d'Innocent Starter se ressentent aussi au niveau du PV, qui emprunte énormément d'éléments au clip du single Massive Wonders (tenue rouge, prises de vues, gants, etc), les deux chanteuses tapent allègrement dans le même paniers depuis pas mal de temps déjà ; alors source d'inspiration commune, jeu du chat et de la souris, rivalité rageuse ou amitié très partagée ? Vous (ne) le saurez (pas) en écoutant les albums passés et futurs des deux concurrentes ~

Si vous cliquez parfois par hasard sur les mini-lecteurs à votre gauche, vous avez sans doute remarqué la présence de Paradise Lost depuis peu, la musique est l'opening de l'animé Ga-Rei Zero. Après trois épisodes très intenses sans véritable générique, la série prend enfin ses marques et nous expose deux très bons génériques (Paradise Lost en opening et Yume no Ashioto ga Kikoeru de Kaoru Mizuhara en ending), à écouter et voir sans modération encore une fois ;)

Publié dans Médiathèque

Commenter cet article

Novy 01/01/2009 17:45

:3 J'adore.