Eté 2007 : Ma sélection hors J-Pop

Publié le par Gen'Seirin' Kokoro

La rentrée approche, et avec elle de nouveaux clips envahissent nos écrans, voilà une petite sélection de celles que je préfère,  que j'aime particulièrement et que mon lecteur joue en boucle depuis plusieurs jours déjà :)


Zazie - "Je suis un Homme"



Que dire de plus ? L'homme au pied du mur,  L'homme qui mesure toute l'horreur  de sa nature, Zazie met le doigt là où ça fait mal, et nous gratifie d'une chancon excellente à tout les points de vue.  Même si  on n'apprécie pas particulièrement l'artiste, on ne peut qu'adhérer aux paroles, on est bien loin du mouvement écologiste de Yannick Noah et de l'appel à la verdure, ici on se contente d'être nous-même : des hommes. Le clip bénéficie d'une réalisation impeccable, ces nombres qui défilent sur les murs attestent du malaise qui pèse sur l'humanité et nous poussent à rélféchir à nos actes, plutôt que passer à côté en les ignorant. Ces chiffres sont partout autour de nous, la seule différence c'est que dans la réalité nous ne les voyons pas. Cette musique, c'est un peu comme une prise de conscience, c'est observer sans juger. Zazie ne nous dit pas ce que nous devons faire, elle ne hurle pas qu'il faut changer les choses. Elle se contente de nous mettre au pied du mur. J'adore, j'adhère et j'agis en conséquence.


The Fray - "How to Save a Life"



"How to Save a Life", ou "Comment Sauver une Vie". Je pense que le titre est assez expressif. On est tous un jour confronté à la tristesse de la perte d'un être cher, et forcément, lorsque c'est mis en musique, on ne peut être que profondément touché. Le coup de piano est sublime, la voix du chanteur coule dessus à merveille, et on se laisse facilement emporter par la musique. Alors que Zazie parlait du malaise global de l'humanité, The Fray aborde un sujet bien plus délicat : il met en avant ce petit brin de tristesse qui réside en chacun de nous, et qui fait de nous ce que nous sommes. Quand au clip, la musique ne pouvait pas être mieux mise en image : voir les larmes de toutes ces personnes à quelque chose de triste et de réconfortant. Ce ne sont pas des visages parfaits qu'on nous montre, mais des visage tout à fait communs, réunis par une seule chose : la tristesse. C'est beau, c'est même admirable. J'applaudis, et j'espère pouvoir un jour essuyer les larmes d'une de ces personnes si triste et seules. Magnifique.


Hellogoodbye - "Here (In your Arms)"



On change de style avec une musique beaucoup moins déprimante, mais peut-être tout aussi touchante. J'avoue qu'elle ne m'a pas inspiré grand chose lorsque je l'ai entendue pour la première fois, mais c'est lorsque le refrain est arrivé que j'ai eu une sorte de révélation. Je ne sais pas vraiment pourquoi, j'adore cette musique. Peut-être que ça vient du fait qu'elle arrive à être délirante et touchante à la fois, avec son refrain secoué qui ne laisse pas indifférent. A la base, la musique parle tout de même d'amour, mais d'une manière peut-être pas tout à fait habituelle. Le clip est assez étrange, et la réalisation est très basique. En résumé, ça raconte l'amour fou que voue un gars un peu paumé à la plus belle fille de son camp de vacances, au final il arrive même à l'embrasser, il est d'ailleurs plutôt doué et la jeune fille a l'air d'épprécier. C'est peut-être le french-kiss qui fait cet effet... Je pense qu'il faudrait que je passe un séjour dans un camp de vancances américain pour comprendre les subtilités de ce clip ! Le tout reste vraiment rafraîchissant :)


David Guetta - "Love is Gone"



Je vous vois déjà venir : "Non, pas David Guetta, la techno qui fait mal aux oreilles !" Je ne suis pas fan de l'artiste, mais flanquez-moi de grandes baffes si ça vous chante, j'aime assez ce dernier single. "Qu'est-ce que nous sommes supposés faire lorsque l'amour est parti" ? En tout cas, certainement pas ce qu'il y a dans ce clip ! Une jeune fille qui travaille dans un café se fait larguer par son gars (qui a l'air complètement débile cela dit en passant, c'est à se demander ce qu'elle fesait avec lui), va faire sa journée dans le café du coin, et se met à chanter sa douleur jusqu'au moment où tout le monde commence à la suivre. Mamie tape sur des tambours, un gros monsieur se donne beaucoup de mal à s'empiffrer en rythme et tout le monde commence à danser sous le rythme techno qui s'installe. Même la jeune fille joue à fond le jeu lorsqu'elle sert le café en mettant tout à côté de la tasse. Bref, une fois les boum-boum passés, la jeune fille assez tendue entarte son patron et se fait mettre dehors. Là, son imbécile de copain l'attend avec un bouquet de fleur à la main. La jeune fille retrouve le sourire et se dit que sa journée n'était peut-être pa ssi catastrophique... jusqu'au moment où une autre brunette la bouscule et se jette dans les bras de son petit ami débile. Morale de cette histoire ? Lorsque l'amour est parti, vous n'avez aucune chance de le retrouver, même si vous arriver à faire danser tout un café dans votre malheur ! Un clip sympa à voir, et un rythme qui fait penser aux première musique de Guetta, on est presque face à un retour aux sources ! (presque...)

Publié dans Médiathèque

Commenter cet article

Franki le pompier de Nay !! 29/08/2007 01:29

Waou !!! Franchement la sa me tue susu ! :p T'a fait un travail de fou la ! Tu cessera jamais de m'étonné  ! ;)En tout cas bonne continuation ! Adishatz é continu se que tu fais c super ! ;-)

Gen'Seirin' Kokoro 23/08/2007 19:07

Bah merci beaucoup, c'est vrai que j'ai souvent la plume sensible et que je m'emporte rapidement sur un sujet, je suis vraiment incorrigible ^^'En tout cas ça me fait plaisir que ça te fasse plaisir de me lire !(oui, parfois moi aussi j'ai du mal à comprend ce que je dis >_

clive 23/08/2007 18:36

re :)Les paroles de zazie et  guetta on ma preferance.jme posai encore la question sur ton age et jsui allé voir si t'avais pas déja répondu à la question:20 ans lol ^^ excuse moi (c'est un compliment) mais ca m'aurait pas étonné que tu me dise que t'en avait 30 ^^' t'écris trés bien et j'adore les bouquins que tu laisses pour commentaire, Ca fait plaisir de t'avoir pour lecteur et lecture Mr.